Déjeuner-causerie : un succès !

Nouvelles

Moncton : « Mon retour aux études m’a aidé à surmonter de dures épreuves et ce cheminement, m’a permis de commencer une nouvelle vie. »

C’est le message de l’une des première boursière de la Fondation Marichette, madame Anne-Marie Auffrey, aux participants au déjeuner-causerie organisé par la Fondation.

« Cette bourse m’a enlevé un gros fardeau qui m’a permis de me concentrer entièrement sur mes études. » Madame Auffrey a souligné que le don qu’elle a reçu de la Fondation ne bénéficie pas seulement à une personne mais bien à toute la société puisque cette bourse lui permet de redonner à sa communauté. En plus de terminer ces études, madame Auffrey fait également du bénévolat en soins palliatifs et prénataux.
Son témoignage démontre la très grande nécessité de faciliter l’accès à l’éducation aux femmes et aux filles en situation difficile.

L’écrivaine acadienne et lauréate du prix Goncourt, madame Antonine Maillet était l’invitée d’honneur au petit-déjeuner. Madame Maillet a souligné la contribution des femmes acadiennes à l’éducation en rappelant à l’auditoire qu’en Acadie, c’était l’affaire des femmes de s’occuper de l’éducation. « Les hommes font des pays et les femmes font des peuples », a-t-elle dit.

Une centaine de personnes ont participé au déjeuner-causerie organisé dans le cadre d’une activité de financement de la Fondation.