Rapport annuel

RAPPORT ANNUEL
PRÉSENTÉ À L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE
JUIN 2019
De manière générale, nous pouvons affirmer que nous avançons bien vers nos
objectifs et notre organisation se consolide. Au cours de l’année, nous avons
décidé d’abandonner certaines stratégies qui se sont avérées peu réalistes,
comme celle de la création de comités régionaux à l’extérieur de la région de
Moncton-Dieppe ou celle d’un encan virtuel, pour en explorer d’autres, plus
prometteuses. Par exemple, le Conseil d’administration dans un effort pour
attirer plus de dons importants a décidé d’offrir la possibilité d’attribuer des
bourses qui porteraient le nom combiné du donateur ou de la donatrice et
celui de la Marichette.
Les propositions de modifications aux Statuts et règlements présentées à l’AGA
tirent des leçons de la pratique. La structure actuelle des comités est trop
lourde pour un organisme qui s’appuie exclusivement sur du bénévolat. Il a
fallu repenser notre structure pour se donner de la flexibilité tout assurant la
surveillance nécessaire à notre obligation fiduciaire et au maintien de la
confiance des personnes bienfaitrices que leurs dons sont bien gérés au
bénéfice de notre mission.
Pour atteindre notre objectif de 2 millions de dollars, pour décerner les bourses à celles
qui en ont le plus besoin et pour fournir des bourses qui répondent plus à
leurs besoins notre grand défi est de se faire mieux connaître.
Pour l’année académique 2019-2020, nous décernerons 19 000$ en bourses à
des femmes du Nouveau-Brunswick qui vont poursuivre des études
postsecondaires en français. Parmi les six boursières, cinq sont soit, des
mères seules ou des filles de mères seules. Quatre poursuivent des études
universitaires, principalement à l’Université de Moncton et deux d’entre elles
font des études au Collège communautaire du N.-B. , une au collège
communautaire de la Péninsule acadienne et l’autre à celui de Bathurst.
Nos bourses sont spéciales parce les montants décernés sont plus élevés que la
plupart des bourses, 5 000$ et 4 000$ cette année pour les étudiantes
universitaires et 2 000$ pour celles des collèges. Les bourses de la Marichette
se distinguent aussi parce qu’elles sont renouvelables pour chaque année du
programme d’études, réduisant ainsi le stress qui accompagne l’incertitude
de pouvoir se rendre au bout.

Mais leurs montants devront être augmentés en raison de la hausse des coûts
des études postsecondaires et de l’abolition du programme de gratuité pour
les étudiantes dont le revenu des parents est inférieur à 60 000$. Nous avons
aussi pu constater cette année le fardeau supplémentaire que constituent les
stages non rémunérés. Les besoins augmentent et il devient de plus en plus
urgent de réaliser notre objectif de 2 millions.
Bien que nous pouvons affirmer que près de 300 personnes nous ont adopté et
se font un devoir de répondre à nos appels de sollicitation, nous devons
augmenter notre visibilité pour rejoindre les gros donateurs individuels et
institutionnels et un plus grand nombre de femmes qui pourraient bénéficier
de nos bourses. À la suite de nos démarches auprès de la Société des
enseignants retraités francophones du N.-B. (SERFNB) deux cercles ont
appuyé notre mission et il s’agit de maintenant d’en convaincre un plus grand
nombre.
Nous devons redoubler nos efforts de publicité. Les déjeuners-causeries et
l’encan d’euvres d’art que nous organisons pour l’automne prochain sont de
bons moyens mais ils ne suffisent pas. La tâche est lourde nous sommes
convaincues que nous pouvons relever le défi car nous pouvons compter sur
des bénévoles qui croient fermement que comme le faisait remarquer la
boursière Émilie Rousselle lors du dernier déjeuner-causerie, les bourses de la
Fondation Marichette permettent à celles à qui on a dit de ne pas rêver et de se
satisfaire du petit pain pour lequel elles étaient nées, d’avoir de l’espoir et de
pouvoir rêver.

État des résultats 01/01/2018 au 12/31/2018

Produits
Collectes de fonds                                         229 553.50 $
Revenus de placement                                    29 058.65
258 612.15

Charges
Bourses                                                             5 000.00
Publicité et promotions                                      2 386.30
Administration des placements                          4 644.04

Frais directs de collecte de fonds                       7 983.90
Intérêt et frais bancaires                                          43.40
Fournitures de bureau                                           493.72
Divers                                                                    432.55
Total des charges                                             20 983.91

 

Excédent des produits sur les charges            237 628.24 $

BILAN AU 12-31-2018
ACTIF
Capital social                                                      100.00 $
Compte courant                                             29 955.85
30 055.85

Placements – au coût (valeur au marché – 701 342.78)         740 805.93
770 861.78 $

PASSIF
Compte fournisseur                                               6 562.46 $

ACTIF NET
Solde au début                                                                526 671.08
Excédent des produits sur les charges                           237 628.24
Total de l’actif net                                                           764 299.32
770 861.78 $

1 L’année fiscale et l’année académique ne coïncident pas. Ce montant représente la moitié
des versements pour l’année académique 2018-2019.